Tous les articles de la catégorie "LGBT"
6 juin 2019
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Rapport sur l’homophobie 2019

Rapport sur l’homophobie 2019

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies du 17 mai, SOS homophobie a dévoilé son 23ème Rapport sur l’homophobie

2018 a été une année noire comme le souligne ces quelques chiffres issus de ce rapport:

  • Le nombre d’agressions physiques signalées est en hausse : + 66 % en un an. Au dernier trimestre 2018, une agression physique par jour était rapportée à SOS homophobie.
  • La lesbophobie ne cesse de progresser : +42 % en un an. En 2018, un acte de lesbophobie par jour était signalé à l’association
  • Internet reste le premier lieu d’expression des violences LGBTphobes, représentant 23% des signalements faits auprès de SOS homophobie. Viennent ensuite les lieux publics (13 %), le travail (11 %), la famille (10 %), le voisinage (9 %), les commerces (6 %) et et le milieu scolaire (5 %)

En 2018, SOS homophobie a recueilli 1 905 témoignages d’actes LGBTphobes (insultes, rejet, agressions, discriminations…), soit une augmentation de 15 % par rapport à 2017. C’est la troisième année consécutive d’augmentation des signalements enregistrées par l’association.

Source et pour aller plus loin : https://www.sos-homophobie.org/article/rapport-sur-l-homophobie-2019-2018-une-annee-noire-pour-les-personnes-lgbt

4 mars 2019
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Édition 2019 Rôles Modèles LGBT+ & Allié.e.s

Édition 2019 Rôles Modèles LGBT+ & Allié.e.s

L’Autre Cercle et OUT standing, en partenariat avec Radio France et La Tribune,  lancent l’Édition 2019 Rôles Modèles LGBT+ & Allié.e.s

« Dans un contexte de recrudescence des actes LGBT-phobes, il est urgent de communiquer de manière positive sur la thématique LGBT+ dans le monde du travail et de faire évoluer les mentalités

Dans cet objectif, il est nécessaire de réaffirmer l’importance d’une visibilité des personnes LGBT+ influent·e·s ou décisionnaires, en faisant émerger des rôles modèles, jusqu’alors absents.

L’Autre Cercle, l’acteur français de référence du sujet de l’inclusion des personnes LGBT+ au travail, lance la première liste des 60 Rôles Modèles et Allié·e·s LGBT+ en France, en partenariat avec OUTstanding (link is external) qui est à l’origine des premières listes de Rôles Modèle LGBT+ avec le Financial Times.

Vous êtes invité·e à nominer des personnes que vous avez identifiées comme œuvrant en France pour l’inclusion et la représentation positive des personnes LGBT+, que celles-ci soient Rôles Modèles LGBT+ ou Allié·e·s.

Ces personnes seront contactées dans un second temps afin de recueillir leur souhait définitif d’être candidates à l’Edition 2019 Rôles Modèles LGBT+ & Allié·e·s. Les listes seront validées par un jury composé de professionnels et de référents du sujet LGBT+. »

Les nominations se déroulent du 04 mars au 05 avril 2019 puis la publication des listes de lauréats sera révélée à l’occasion d’une grande cérémonie le 16 mai 2019 à la Maison de la Radio, à Paris.

Source et pour en savoir plus : http://www.autrecercle.org/roles-modeles-edition2019

 

23 juillet 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Plus de 50% des LGBT victimes d’agressions

Plus de 50% des LGBT victimes d’agressions

Quelle est l’ampleur des agressions et des discriminations subies par les personnes bi, trans, gays et lesbiennes en France ? Quels sont les lieux où les risques d’exposition sont les plus élevés ? Quel impact peuvent-elles avoir sur les déplacements ou la vie quotidienne des LGBT ?

Une enquête réalisée en mai/juin 2018 par l’IFOP pour l’observatoire LGBT+ Fondation Jean Jaurès et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) sur un échantillon de 994 personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres révèle que les agressions physique et verbales et les discriminations sont encore leur quotidien.

En effet, cette enquête révèle que 53 % des LGBT ont déjà été confrontés à au moins une forme d’agression homophobe. Les formes verbales d’homophobie, insultes ou d’injures homophobes, sont les plus répandues (28 % des LGBT et jusqu’à 49 % chez les homosexuel·le·s). Toutefois, l’ampleur des agressions physiques ou sexuelles à caractère homophobe ou transphobe est loin d’être marginale (24 % ont déjà été agressés sexuellement et 17 % ont fait l’objet d’actes de violences physiques, dont 39 % des homosexuel·le·s résidant dans des banlieues « populaires »). Les personnes LGBT sont également victimes de menaces (18 % des LGBT ont fait l’objet de menaces « d’outing »)

Pour plus d’une personne LGBT sur quatre, l’homophobie au travers d’insultes ou de menaces verbales s’expérimente très jeune, dans l’enceinte des établissements scolaires (26 %), ou plus généralement dans l’espace public (23 %). La violence physique homophobe concerne quant à elle 13 % des personnes LGBT dans le milieu scolaire et dans l’espace public.

Une personne LGBT sur trois (33 %) affirme également avoir déjà été discriminée en raison son orientation sexuelle au cours de sa vie, les discriminations les plus fréquentes ayant eu lieu dans leur milieu professionnel (25 %), lors de leur scolarité (21 %) ou d’une recherche d’emploi (19 %). Assumer son homosexualité expose de manière générale les individus à une plus forte probabilité de subir des discriminations, quatre homosexuel·le·s assumé·e·s sur dix déclarant avoir déjà été discriminé(e)s (+11 points que la moyenne des personnes LGBT) dont notamment par des supérieurs hiérarchiques (33 % contre 25 % en moyenne).

En réaction à ces risques réels ou anticipés, près de six personnes LGBT sur dix (59 %) déclarent adopter des comportements visant à éviter des injures ou des agressions homophobes tels qu’éviter d’embrasser son partenaire (43 %), revoir son code vestimentaire pour ne pas risquer de révéler ses préférences sexuelles (24%), éviter de se montrer avec un partenaire du même sexe devant ses voisins (33 %) . Un taux qui atteint même 75 % parmi les homosexuels assumés.

Source : https://jean-jaures.org/nos-productions/l-homophobie-dans-la-societe-francaise

Et pour en savoir plus, lien vers les résultats de l’enquête : https://jean-jaures.org/sites/default/files/redac/commun/productions/2018/0627/111525_ifop_fjj_dilcrah_observatoire_26.06.2018_0.pdf

23 juillet 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Le Ministère du Travail signe la Charte d’Engagement LGBT+ de l’Autre Cercle

Le Ministère du Travail signe la Charte d’Engagement LGBT+ de l’Autre Cercle

Jeudi 19 juillet, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail a signé la charte d’engagement LGBT+ de l’Autre Cercle, association visant à promouvoir la diversité et à prévenir les discriminations à l’encontre des personnes LGBT+ (Lesbienne, Gay, Bi, Trans et Intersexe) dans le monde du travail.

Déjà plus de 90 organisations publiques et privées sont engagées dans cette démarche. Le Ministère du Travail était le 93ème signature de cette Charte d’Engagement LGBT+ de l’Autre Cercle.

Pour la ministre du travail, « La discrimination à l’égard des LGBT est un fléau qui mine la confiance en soi et qui rompt le lien social en entreprise. Discriminer, c’est se priver de talents. Discriminer, c’est se priver de la diversité qui fait la richesse d’un collectif. Discriminer, c’est illégal. Pour que le droit devienne un droit réel au quotidien, nous devons lutter contre les violences sexuelles, contre les stéréotypes et contre l’homophobie ordinaire. La charte d’engagement contribuera à changer les mentalités pour que l’orientation sexuelle ne soit plus un tabou. »

Cette signature engage le ministère du Travail à poursuivre et à renforcer les actions de sensibilisation et de formation auprès de ses collaborateur-trice-s afin de combattre les préjugés, de renforcer la prévention et de veiller à une égalité de droit et de traitement entre toutes et tous, quelles que soient leur orientation sexuelle ou identité de genre. Elle vise aussi, à renforcer la mobilisation de l’inspection du travail pour lutter contre toutes les formes de discrimination.

A cette occasion, Muriel Pénicaud a également annoncé que le thème de l’orientation sexuelle serait intégré à la formation initiale des inspecteurs du travail sur les discriminations.

Source : http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/signature-de-la-charte-d-engagement-lgbt-pour-lutter-contre-les-discriminations

Et pour aller plus loin : http://www.autrecercle.org/

17 mai 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Rapport sur l’homophobie 2018

Rapport sur l’homophobie 2018

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les LGBTphobies, et pour la 21ème année consécutive, SOS homophobie a publié son Rapport sur l’homophobie. Ce rapport est un état des lieux accompagné de témoignages concrets de LGBTphobies reçus par l’association

Quelques chiffres issus de ce rapport:
– + 4.8% d’actes LGBTphobes en 2017 : les témoignages d’actes LGBTphobes signalés à SOS homophobie ont augmenté de 4,8%. Il s’agit d’une nouvelle année de hausse après l’augmentation de 19,5% en 2016.
– + 15% d’agressions physiques à caractère LGBTphobes : le nombre d’agressions physiques à caractère LGBTphobes connaît une augmentation avec 139 agressions physiques signalées en 2017 contre 121 en 2016, soit une agression physique LGBTphobe tous les trois jours en France en 2017.

+ 154% de cas de biphobie : les cas de biphobie signalés à SOS homophobie explosent avec une augmentation de 154 %. Un des préjugés les plus courants sur les bisexuel·le·s est généralement la facilité à avoir des relations amoureuses et sexuelles. Le prétexte mis en avant étant le large choix dont ils ou elles disposeraient. Ce cliché est fréquent chez les hétérosexuel·le·s mais aussi chez les homosexuel·le·s.

+ 38% de LGBTphobies dans le milieu scolaire: les situations de LGBTphobies signalées à SOS homophobie qui ont eu lieu dans le milieu scolaire ont augmenté de 38%.«Pédé» reste la première insulte prononcée dans les cours de récréation.
–  22% des actes LGBTphobes signalés à SOS homophobie ont eu lieu sur internet. Viennent ensuite les contextes Travail (11 %), Voisinage (11 %) et Famille (10 %).
Les insultes sont toujours monnaie courante dans l’environnement professionnel notamment de la part des collègues (en hausse de 5 points, soit signalées dans 49 % des cas) et la LGBTphobie de certains dirigeants engendre aujourd’hui encore des licenciements dans 5 % des cas signalés en 2017.
Le rapport souligne qu’aujourd’hui encore, afficher autre chose que l’hétérosexualité dans le cadre professionnel demeure une prise de risque pour sa carrière professionnelle mais aussi pour sa santé et sa vie privée.

Sources et pour aller plus loin:

– lien vers  le dossier de presse
– télécharger le Rapport sur l’homophobie 2018
Pages :1234»