Tous les articles de la catégorie "Femmes"
26 août 2016
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Publication de l’édition 2016 du Guide de la Parité

Publication de l’édition 2016 du Guide de la Parité

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes propose, à travers ce guide publié jeudi, de revenir sur le principe de parité et sur sa mise en pratique.

Plus de 15 ans après les premières lois dites de parité et plus de 70 ans après le droit de vote et d’éligibilité des femmes, il s’agit de répondre aux questions que peut susciter le principe de parité, et de mieux comprendre ses enjeux et ses implications.

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE) s’inquiète de la rétrogradation de la France dans le classement international de la parité établi par l’Union interparlementaire : notre pays passe de la 36ème place en juin 2012 à la 60ème 4 ans plus tard en terme de part des femmes dans la chambre basse du Parlement. Les autres pays progressent plus vite que la France. Avec 26,2% de femmes à l’Assemblée nationale, la France est loin derrière la tête du classement, le Rwanda avec 63,8% de femmes, et se classe entre l’Irak et le Pérou.

A travers ce guide de la parité, le HCE rappelle également que les femmes ne sont pas uniquement écartées des sphères du pouvoir politique :

CULTURE : sur les 100 plus grandes entreprises culturelles, 93 sont dirigées par des hommes ;

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : les femmes représentent 55,2% des étudiant.e.s mais seulement 15,6 % des président.e.s des universités françaises ;

SPORT : les femmes représentent 30,4% des licencié.e.s, mais seulement 10,5% des président.e.s de Fédérations sportives ;

MEDIAS : les femmes représentent 49,6% de l’auditoire des radios, mais seulement 8% des présentateur.rice.s ;

ECONOMIE : aucune femme n’est PDG d’une des 40 entreprises du CAC 40, seule une exerce des fonctions exécutives (Engie), et deux sont présidentes (Publicis, Sodexo). »

Pour en savoir plus sur la genèse du principe de parité et les préjugés auxquels il peut encore être confronté, pour en savoir plus sur les lois actuelles et l’état des lieux chiffré, consultez ce « Guide de la Parité 2016 » en cliquant ici : guide_parite-maj-aout2016-2

Source et pour aller plus loin : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/parite/actualites/article/publication-de-l-edition-2016-du

 

19 juillet 2016
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur «Répondre aux violences faites aux femmes – Guide pour les entreprises»

«Répondre aux violences faites aux femmes – Guide pour les entreprises»

Le 4 juillet s’est tenu l’évènement de restitution du projet CARVE : Companies Against gendeR ViolencE (« Les entreprises contre les violences de genre ») aux Ministères Économiques et Financiers. Ce projet  “CompaniesAgainst gendeR ViolencE—CARVE” a pour but de sensibiliser les entreprises à la question des violences faites aux femmes, commises dans la sphère privée, à travers une campagne européenne. Ce projet a été mis en œuvre dans 5 pays (Belgique, Bulgarie, France, Grèce et Espagne) par un consortium de huit partenaires, avec pour objectif de briser le tabou des violences faites aux femmes et d’agir concrètement sur ce sujet dans le monde du travail.

A cette occasion , le guide pour les entreprises « Agir contre les violences faites aux femmes » a été présenté. Il constitue le livrable final du projet et vise à outiller les entreprises qui souhaitent s’investir dans la lutte contre les violences perpétrées en dehors du lieu de travail. Bonnes pratiques, conseils, infographies, le livret rassemble toutes les informations utiles pour créer un cadre favorable à la prise en charge des victimes de violences.

Après une préface de François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, Président de la Fondation d’Entreprise Kering, et de Věra Jourová, Commissaire européenne en charge de la Justice, des droits des consommateurs et de l’égalité femmes-hommes, ce guide comporte deux grandes parties :

  • Bonnes pratiques d’entreprise et recommandations pour prévenir et lutter contre les violences faites aux femmes :développer et mettre en œuvre une politique d’entreprise contre les violences faites aux femmes, comment identifier le problème et y réagir dans l’entreprise, soutenir les  femmes victimes de violence, assurer la sécurité de l’employée victime sur le lieu de travail,sensibiliser dans l’entreprise aux violences faites aux femmes, s’engager avec des parties prenantes sur la question des violences faites aux femmes
  • Impliquer les entreprises pour stopper les violences faites aux femmes, recommandations en matière de politique : Évaluer et mesurer le coût des violences faites aux femmes, Créer des campagnes adaptées aux entreprises, Créer une plateforme des meilleures pratiques et de labels spécifiques, Affirmer le rôle des PME, Fournir un cadre institutionnel approprié

Source et pour aller plus loin : http://www.fondationface.org/sortie-du-guide-repondre-aux-violences-faites-aux-femmes-guide-pour-les-entreprises/

Et pour télécharger le guide, voici le lien direct : http://www.fondationface.org/wp-content/uploads/Guide_A5_Face_FR.pdf

28 avril 2016
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Macholand

Macholand

« Née d’un ras-le-bol envers la persistance du sexisme dans notre société, la plateforme participative macholand.fr permet à toutes et tous de signaler et de dénoncer les dérives misogynes dans la parole publique, médiatique ou politique. Aux claviers, citoyens !

Une personne âgée tient du bout des doigts une paire de baskets usée. Le slogan : « Les vieilles, ça rapporte ! » Du bon goût assurément pour Sport 2000 et sa campagne publicitaire qui incite ses clients à rapporter leurs anciennes chaussures pour bénéficier d’une ristourne. Findus ne fait guère mieux pour vanter les mérites de ses bâtonnets de poisson : « Adoré par les enfants, approuvé par les mamans ». Et pourquoi pas « par les parents » ?

Les exemples de sexisme ne touchent pas uniquement les marques. La première action de macholand.fr visait le site du service public, pour qui, le conseil d’administration d’une association devait être composé d’un président, d’un ou plusieurs vice-présidents, d’un(e) secrétaire et d’un(e) trésorier. Un détail pour certains, un principe pour 500 internautes qui ont relayé le tweet : « Vos statuts associatifs ont un siècle de retard : les femmes peuvent être présidentes depuis 1905 ! » Deux heures plus tard, le service public procédait à la modification. »

source : http://www.up-inspirer.fr/24626-macholand-plateforme-participative-sexisme-epinglez-les-machos

Après avoir lu cet article, nous sommes allés voir le site Macholand sur lequel « chaque internaute peut participer et proposer une action qui épingle avec humour des marques, des organisations ou des personnalités publiques. C’est par le biais d’une action virtuelle de masse – sur Facebook, Twitter, par e-mail et pourquoi pas en portant plainte – que le site permet d’agir et de faire entendre notre voix ! »

Nous vous proposons de vous rendre sur le site pour découvrir les affiches sexistes épinglées et commentées en ce moment

Source et lien vers le site : http://macholand.fr/

 

22 avril 2016
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Parité dans les intercommunalités

Parité dans les intercommunalités

Les EPCI (Etablissements publics de coopération intercommunale) sont les dernières assemblées d’élus où il n’y a pas de contrainte paritaire

Une étude de l’association « Elles aussi » sur la place des femmes dans les conseils communautaires menée sur 2127 EPCI en 2015  , en partenariat avec l’ADCF (l’Assemblée des communautés de France), démontre que la gouvernance des EPCI est fortement masculine.

En effet, cette étude souligne notamment que le système de listes paritaires dans les communes plus peuplées a permis de voir progresser le nombre de conseillères communautaires, qui atteint 32% (24% des conseils comptent plus de 40% de femmes, 10% de conseils n’en comptent que moins de 10%). Mais, au niveau de la gouvernance, il n’y a que 8% de femmes présidentes d’EPCI, 18% de femmes dans les exécutifs, près du quart des exécutifs des EPCI sont exclusivement masculins, et seuls 8% d’exécutifs ont plus de 40% de femmes.

A la suite de la loi Notre, les fusions en cours vont probablement aggraver la situation.

Cette tendance inquiéte Estelle Grelier, la secrétaire d’Etat aux Collectivités territoriales : « il y a des plafonds de verre à briser pour les femmes qui s’engagent dans la vie politique locale! Elles ne sont ni moins compétentes, ni moins déterminées que leurs collègues hommes. »

Source : La Gazette du 18/04/2016

http://www.lagazettedescommunes.com/434826/intercos-le-maillon-faible-de-la-parite/

Et pour aller plus loin, nous vous proposons de télécharger les résultats de l’enquête nationale menée par le réseau Elles aussi en 2015 : elles-aussi-synthese-enquete-EPCI-2015-V2

 

 

8 avril 2016
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Femmes et hommes : regards régionaux sur l’égalité

Femmes et hommes : regards régionaux sur l’égalité

INSEE Première(qui présente les premiers résultats des enquêtes et études réalisées par l’Insee), vient de publier en mars 2016 une étude « Femmes et hommes : regards régionaux sur l’égalité »

Les inégalités entre les femmes et les hommes s’observent dans de nombreux domaines : éducation, accès aux études supérieures, accès au marché du travail, rémunération, conditions de vie, … Par exemple,  en France, les femmes sont moins souvent cadres dirigeantes alors que globalement les jeunes filles réussissent mieux leurs études ;  et les hommes sont toujours majoritaires parmi les conseillers municipaux même si il existe une progression (58 %en 2014 contre 63 %en 2008) .

Dans cette étude de l’INSEE, les écarts régionaux entre les femmes et les hommes sont comparés à ceux de la France (hors Mayotte). Les résultats soulignent que les inégalités s’expriment différemment d’une région à l’autre . Voici quelques résultats issus de cette étude :

  • Dans l’Ouest, il existe moins d’écarts qu’ailleurs en matière d’éducation
  • La Bretagne est la région où les filles et les garçons ont les résultats scolaires les plus proches.
  • En Ile de France, les inégalités face à l’emploi sont les plus faibles, excepté en matière de rémunération. A l’inverse, dans les départements d’outre-mer, les différences de salaires entre femmes et hommes sont bien moins importantes qu’en métropole, mais les taux de chômage diffèrent plus.
  • Le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est la région où les femmes et les hommes ont les conditions de vie les plus proches

Source et pour aller plus loin, cliquer sur ce lien pour télécharger l’étude: ip1585

Pages :«1234567...14»