Tous les articles de la catégorie "Divers"
24 octobre 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur 11e Baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi

11e Baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi

Chaque année, le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT) publient en partenariat un baromètre sur la perception des discriminations dans l’emploi.

Cette 11e édition publiée fin septembre se concentre sur l’exposition de la population active aux propos et comportements sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion, handiphobes, et liés à l’état de santé au travail.

Ce 11è baromètre souligne que le monde professionnel apparaît encore et toujours comme un milieu particulièrement discriminant. En prenant en compte l’ensemble de ces critères, une personne sur quatre déclare avoir déjà fait l’objet de propos ou de comportements stigmatisant dans l’environnement professionnel. Cette proportion reste quasi similaire pour les personnes exerçant dans le secteur public (27%) ou privé (25%).

Les résultats de l’enquête montrent toutefois que les salarié·e·s et les agent·e·s publics ne sont pas tous égaux face au risque d’être confronté à ces situations. En effet, de fortes disparités subsistent en fonction des groupes sociaux interrogés avec aux 2 extrêmes : les femmes de 18 à 44 ans perçues comme non-blanches (54% rapportent  des expériences de propos et comportements sexistes, racistes, homophobes, liés à la religion, handiphobes ou liés à l’état de santé au travail) et à l’autre extrême, les hommes de 35 à 44 ans perçus comme blancs (11% rapportent avoir déjà fait l’expérience d’au moins un propos ou comportement stigmatisant dans les cinq dernières années).

A l’occasion de la parution de ce baromètre, le Défenseur des droits a également publié une fiche pratique sur le harcèlement discriminatoire au travail à l’attention des employeuses et des employeurs .

Source et pour en savoir plus : https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2018/09/11e-barometre-sur-la-perception-des-discriminations-dans-lemploi-une

 

 

19 juillet 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Le monde du travail évolue, pas les préjugés.

Le monde du travail évolue, pas les préjugés.

Découvrez la campagne de sensibilisation de l’AFMD, trois courtes vidéos très bien faites pour un monde du travail plus inclusif  !

 

Source et pour découvrir la campagne : https://www.youtube.com/watch?v=OWc9CCSza1E&index=2&list=PL093Ap020ndredUzOKvw5c4H6kohd_wFT&t=0s

 

19 juillet 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Mobilisation en faveur de l’insertion dans les quartiers

Mobilisation en faveur de l’insertion dans les quartiers

Ce mardi 17 juillet, Emmanuel Macron a réuni à l’Élysée les patrons des 100 plus grandes entreprises françaises pour les appeler à renforcer l’apprentissage et les embauches dans les quartiers en difficulté.  Comme il l’avait annoncé le 9 juillet dernier devant le Congrès, Emmanuel Macron a demandé aux entreprises de s’engager non pas par la loi, mais « par des engagements actifs, immédiats, visibles, de création d’emploi, d’embauche d’apprentis ».

Le président s’est félicité que les 30.000 offres de stages de classe de 3e promises dans son discours sur la politique de la ville en mai étaient déjà trouvées pour être proposées aux jeunes l’an prochain.Parmi eux, 15.000 stages attribués dans les services de l’Etat, et 15.000 autres dans les entreprises, dont 1500 pour BNP-Paribas, 6000 pour Accor ou 1300 pour la fédération des BTP.

L’Élysée a insisté sur la nécessité de valoriser les nombreuses initiatives déjà engagées, notamment par les associations comme Article1, qui aide à s’orienter 40.000 jeunes par an, Viensvoirmontaf, « le réseau pour les jeunes sans réseau » qui « veut libérer les carnets d’adresse pour permettre aux 3e de faire le stage de leur rêve » selon Mélanie Taravant, sa co-fondatrice.

A cette occasion, Emmanuel Macron a également déclaré « tenir beaucoup » au testing, qui sera mené dans 40 des 120 plus grandes entreprises en septembre.

Et, lors d’une communication en Conseil des ministres, ce mercredi 18 juillet, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État, ont présenté une quarantaine d’actions en faveur des habitants des quartiers autour de trois axes : garantir les mêmes droits aux habitants  (avec des actions ciblant la sécurité, la mixité sociale, le logement et le cadre de vie, la solidarité et la mobilité), favoriser l’émancipation (agir en matière d’éducation, d’emploi et d’insertion professionnelle pour donner à chacun, dès le plus jeune âge, les mêmes chances de réussite et la possibilité de choisir sa vie), et faire République (prévention des discriminations, prévention de la radicalisation, solidarité territoriale, soutien aux acteurs de terrain, engagement, accès à la culture et promotion de l’égalité femmes-hommes). Ces mesures engagent au premier chef l’État. Mais également les collectivités territoriales, les associations structurantes et les entreprises à travers trois pactes : le pacte de Dijon avec les collectivités territoriales, un partenariat national avec les associations, et le PaQte avec les entreprises  signé le 11 juillet par Jacques Mézard et Julien Denormandie, le paQte – pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises – engage les entreprises à travers quatre grands axes : découverte des métiers avec les stages de 3e, formation, recrutement et achats responsables.

Sources et pour aller plus loin:

Article BFM Business « Macron mobilise les grandes entreprises pour les jeunes des quartiers en difficulté » : https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/macron-mobilise-les-grandes-entreprises-pour-les-jeunes-des-quartiers-en-difficulte-1491157.html

Les engagements du Gouvernement en faveur des habitants des quartiers : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/les-engagements-du-gouvernement-en-faveur-des-habitants-des-quartiers

 

 

4 mai 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Enquête « Conditions de travail et expériences des discriminations dans la profession d’avocat en France »

Enquête « Conditions de travail et expériences des discriminations dans la profession d’avocat en France »

Ce 2 mai, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a présenté les résultats de l’enquête « Conditions de travail et expériences des discriminations dans la profession d’avocat en France » réalisée en collaboration avec la Fédération nationale des unions de jeunes avocats (FNUJA). Sexe, situation familiale, origine et religion : ce rapport souligne des situations de discriminations trop fréquentes au sein de la profession d’avocat.

Jeune et largement féminisée, la profession d’avocat·e se caractérise notamment par des inégalités marquées entre les femmes et les hommes, qu’il s’agisse des statuts d’exercice, des secteurs d’activité et des revenus.

Quelques chiffres ressortant de cette enquête:

72% des femmes et 47% des hommes interrogés rapportent avoir été témoins de discriminations à l’encontre de leurs collègues.

38% des personnes interrogées (dont 53% de femmes et 21% des hommes) rapportent une expérience de discriminations dans les cinq dernières années.

Les principaux motifs de discrimination déclarés sont le sexe (22,4%), la maternité (19,7%) et l’âge (17,3%).

Dans cette profession, certains groupes sociaux sont plus particulièrement exposés aux discriminations :

  • 25% des hommes de 30-49 ans ayant un enfant
  • 48% des femmes de 40-49 ans perçues comme blanches
  • 66% des hommes de 30-49 ans perçus comme noirs ou arabes
  • 69% des femmes de 30-39 ans ayant un enfant
  • 74% des femmes de 30-49 ans de religion musulmane

 

Moins de 5% des femmes et des hommes confrontés à une discrimination ont entamé des démarches formelles pour faire valoir leurs droits. L’inutilité du recours (29%), l’insuffisance de preuves (23%), la peur des représailles (21%) sont les principaux motifs avancés pour le non-recours. Le Défenseur des droits est convaincu de la nécessité d’accompagner les avocats afin qu’ils puissent mieux identifier les situations de discrimination et s’orienter vers les voies de recours appropriées.

Source et pour aller plus loin : https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2018/05/sexe-situation-familiale-origine-et-religion-des-situations-de

 

11 avril 2018
ADSI Technowest
Commentaires fermés sur Rapport annuel d’activité 2017 du Défenseur des Droits

Rapport annuel d’activité 2017 du Défenseur des Droits

Ce mercredi 11 avril, le Défenseur des droits présente son rapport annuel d’activité 2017.

Dans son éditorial « Ne jamais détourner le regard », le Défenseur des droits, Jacques Toubon souligne que « Le recours au Défenseur des droits, quoique très inférieur à l’ampleur des défaillances et des discriminations, constitue un symptôme évident des maux collectifs dont souffrent des millions de personnes vivant en France, celles qui ont le sentiment que la République, son service public, ses lois, ses droits, ne bénéficient pas également à toutes et à tous. »

Dans le dossier de presse présentant son rapport 2017, le défenseur des droits souligne que les saisines du Défenseur des droits sont les reflets d’une société en difficulté puis revient sur ses 5 domaines de compétences :

  • La défense des droits des usagers des services publics : le rapport souligne des relations dégradées avec les services publics et que le recul de l’accueil dans les services publics à l’ère de la dématérialisation est une énorme difficulté pour le public notamment pour les personnes âgées, précaires, en situation de handicap ou étrangères. Le Défenseur des droits souhaite notamment que lorsqu’une procédure est dématérialisée, une voie alternative – papier, téléphonique ou humaine – soit à chaque fois proposée
  • La défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant : les réclamations reçues en 2017 confirment que les questions liées à la protection de l’enfance restent importantes et que les droits de l’enfant sont encore méconnus.
  • Le respect de la déontologie des personnes exerçant des activités de sécurité : le défenseur des droits souligne que face à la menace terroriste, l’État a la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses citoyens et se doter d’outils permettant de lutter plus efficacement contre cette menace. Mais il doit le faire dans le respect de l’état de droit.
  • L’orientation et la protection des lanceurs d’alerte : une compétence nouvelle en 2017
  • La lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité : sur ce domaine de compétence, le défenseur des droits souligne un recours aux droits à rendre encore plus effectif dans la lutte contre les discriminations. Le critère du handicap devient, en 2017, le premier motif de saisine de l’institution (21,8%) avant l’origine (17,6%). En 2016, le handicap représentait 19% des saisines et l’origine 21,3%. C’est dans l’emploi, aussi bien privé que public, que le Défenseur des droits est le plus saisi. Si les discriminations à l’embauche sont fréquentes, elles perdurent également dans le déroulement de carrière et au sein de l’environnement de travail. Le Défenseur des droits constate aussi que les inégalités salariales entre les femmes et les hommes se poursuivent. Les discriminations liées à la grossesse ou la maternité ne faiblissent pas tout comme le harcèlement sexuel

Source : Dossier de presse – Rapport annuel d’activité 2017.pdf

https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/dossier-de-presse/2018/04/rapport-annuel-dactivite-2017-ne-jamais-detourner-le-regard

Pour aller plus loin, télécharger le Rapport annuel d’activité 2017 du Défenseur des droits.pdf

Pages :1234567...16»